Préambule

image

Le développement durable n’est pas un concept nouveau dans les organismes de sécurité sociale. L’engagement collectif des caisses s’exprime au travers d’un Plan cadre développement durable dont les deux précédents (2007-2010 et 2011-2014) ont permis de souligner les progrès collectifs mais aussi l’engagement citoyen des salariés d’une institution dont la vocation même est d’assurer une certaine « durabilité » du lien social dans notre pays.

La démarche « Plan cadre » confère à l’action commune une visibilité et des objectifs ambitieux, mais permet aussi à chaque branche ou régime, et au-delà à chaque organisme, d’inscrire sa propre démarche dans le cadre collectif, tout en respectant bien sûr scrupuleusement les orientations des différentes Conventions d’Objectifs et de Gestion.

Le troisième Plan cadre 2015-2018 fait plus que jamais du développement durable une démarche prioritaire ; prioritaire parce qu’un grand service public ne peut manquer d’être vigilant à sa responsabilité sociétale au sens large (avec 152 000 salariés(1) , 4,7 millions de mètres carrés(2) , près de 8 000 véhicules et près de 2 milliards d’euros d’achats annuels(3) , l’empreinte des organismes sur l’écosystème les place parmi les grands acteurs tertiaires qui se doivent d’être vigilants en la matière). Prioritaire enfin parce que l’inscription du développement durable au cœur des modes de fonctionnement des organismes de sécurité sociale confère à leur gestion interne le sens qui apparait par ailleurs clairement dans leurs missions externes.

À l’issue des deux plans cadres précédents, la Sécurité sociale peut s’appuyer sur un bilan positif :

Outre cet environnement plus exigeant que jamais, les concepteurs du nouveau Plan cadre, comme à l’occasion du précédent exercice 2011/2014, ont totalement intégré les impératifs d’efficience de gestion et se sont attachés à une stricte conformité avec les objectifs des branches et régimes dans leurs différentes Conventions d’Objectifs et de Gestion. Plus que jamais, un Plan cadre développement durable est aussi un instrument de maîtrise durable des risques.

Dans ce contexte d’exigences accrues, le Plan cadre donne de nouvelles perspectives et réactualise l’engagement de l’Institution en se recentrant sur les grands enjeux, en encourageant la professionnalisation de la démarche, et en s’appuyant sur les démarches innovantes au sein des caisses.

Un nouveau Plan cadre recentré sur les grands enjeux sociétaux et environnementaux.

Le nouveau Plan cadre s’articule autour du principe de gouvernance et de trois domaines de responsabilité (sociale, environnementale, économique), avec un nombre d’indicateurs réduits par rapport au précédent plan. La gouvernance, élargie aux problématiques de l’engagement local et de la communication/ valorisation de la démarche, est au coeur de la démarche.

Un soutien aux démarches innovantes : le développement durable est naturellement un terrain fertile pour l’innovation, comme en témoigne le succès des prix récompensant des projets couplant les approches à la fois développement durable et innovation. Aussi, sur chaque domaine de responsabilité, la Sécurité sociale s’engage à promouvoir, suivre et évaluer une démarche ou un projet particulièrement innovant.

Plus que jamais, le Plan cadre doit être aussi une raison supplémentaire de fierté d’appartenance à cette grande institution qu’est la Sécurité sociale.

 

(1) Source : « Rapport sur l’Emploi 2014 ». Chiffre 2013 pour les organismes du Régime général.

(2) Source : « Recensement 2014 du patrimoine immobilier de la Sécurité sociale. Données 2013 ».

(3) Source : « Observatoire de l’achat des organismes de Sécurité sociale. Rapport d’activité 2013 ».

Haut de page