Que se passe-t-il dans nos régions ?

Carte de France Grand-Est Nouvelle Aquitaine Auvergne Rhône-Alpes Normandie Bourgogne Franche-Comté Bretagne Centre Val-de-Loire Corse Ile-de-France Occitanie Hauts-de-France Pays de la Loire Provence-Alpes-Côte d'Azur Guadeloupe Martinique Guyane La Réunion Mayotte Carte de France

Découvrez les actions des organismes

De nombreuses démarches autour du développement durable et de la RSO mobilisent chaque année les organismes de Sécurité sociale.


Vous trouverez dans cette carte de France un florilège de ces actions en passant la souris sur les différentes régions.

Grand-Est

Les projets solidaires de la CPAM de Meurthe-et-Moselle

Carsat Nord-Est : un vélo électrique pour faire des économies !

La Messine 2018 : la Sécu soutient la lutte contre le cancer du sein

Nouvelle Aquitaine

Action en cours

Auvergne - Rhône-Alpes

Action en cours

Bourgogne - Franche-Comté

Action en cours

Normandie

La SSI Basse-Normandie recycle en solidaire

La semaine européenne du développement durable à la Carsat Normandie

Bretagne

La CPAM du Finistère s’engage en faveur de la biodiversité !

La RSO en Bretagne, des actions d’envergure !

Cpam du Finistère : la RSO sur tous les fronts !

Interview de Lydie Gourlay – Chef de projet RSO à la Cpam du Finistère

Centre - Val de Loire

Le recyclage à la Caf de la Loire : un défi écologique et humain

Carsat Val de Loire : un bus pour lutter contre la fracture numérique

Corse

Action en cours

Ile-de-France

ODYSSEA 2018, la CAF des Hauts-de-Seine se mobilise !

Un partenariat Caf- Cnaf et Cpam en Ile-de-France !

la formation des managers à la CCMSA

Interview de Chrystèle Debray - Responsable du Département Gestion des Compétences, Caisse centrale de la Mutualité sociale agricole (CCMSA).

Occitanie

Les bibliothèques partagées de la CAF du Lot !

La MSA de Montauban s’engage dans le mécénat de compétences !

La CAF du Lot se mobilise pour la Cadurcienne 2018 !

Hauts-de-France

Le Colimaçon de la Carsat Nord-Picardie

Le Colimaçon de la Carsat Nord-Picardie

Le Colimaçon est un espace de partage et de recyclage qui a ouvert ses portes le 3 juillet 2017 au sein de la Carsat Nord-Picardie.

Initialement pensé comme une « boîte à livres », dédiée à la collecte et au partage de livres du personnel, cet espace, fait de mobilier recyclé, est aujourd’hui devenu un outil polyvalent et évolutif qui remplit plusieurs fonctions et qui rencontre un réel succès auprès des salariés.

Pour aller plus loin :

Pays de Loire

Une joelette Sécurité sociale aux Foulées du tram !

ODYSSEA, la vague rose de l’équipe Sécu

Provence-Alpes-Côte d'Azur

La Sécurité sociale se mobilise pour la 2ème édition de « Plus Belle ma Plage »

Guadeloupe

Action en cours

Martinique

Action en cours

Guyane

Action en cours

La Réunion

La Semaine européenne du développement durable dans les organismes de la Réunion

Mayotte

Action en cours
Nouveautés

Les projets solidaires de la CPAM de Meurthe-et-Moselle

Les projets solidaires de la CPAM de Meurthe-et-Moselle
Les projets solidaires de la CPAM de Meurthe-et-Moselle

Depuis trois ans, la CPAM de Meurthe et Moselle organise auprès de ses collaborateurs un appel à projets solidaires. Les salariés sont à l’initiative des causes pour lesquelles l’organisme se mobilise. Cette mobilisation est ensuite transformée en un don financier pour la structure aidée.


5 organismes du Grand Est marchent pour ELA
En septembre 2016, la CPAM de Meurthe-et-Moselle a organisé une action « Mets tes baskets dans l’entreprise ! » afin de soutenir l’Association européenne contre les leucodystrophies (ELA). Cette action s’inscrit dans les valeurs fondatrices de l’Assurance Maladie que sont la solidarité et l’égalité d’accès aux soins.

Le concept de la démarche est simple, pour chaque pas réalisé, un centime d’euro est reversé à l’association. Les 319 collaborateurs impliqués dans l’opération ont fait 984 140 pas pour ELA. La CPAM de Meurthe-et-Moselle a fédéré autour d’elle quatre autres organismes de Sécurité Sociale : la CPAM de la Meuse, l’URSSAF Lorraine, la CAMIEG et le CTI de Strasbourg. Cette initiative est la première en France mise en place par le réseau Sécurité Sociale en collaboration avec l’association. Le bilan global de l’opération est positif avec un total de 2 488 383 pas pour 660 agents mobilisés. Le montant global du don s’élève à 9 000 €.


L’association Nicolas Morge « un sens à la vie »
En 2017, la CPAM a souhaité renforcer cette dynamique en associant l’organisme et ses salariés autour d’un nouveau projet fédérateur. C’est l’association Nicolas Morge « un sens à la vie » qui est retenue. Cette association, présidée par une collaboratrice de la CPAM, Catherine MORGE, propose des spectacles mélangeant chant, danse et théâtre dont les profits sont versés au service d’Oncologie de l’Hôpital d’Enfants de Brabois à Vandœuvre-lès-Nancy. C’est ainsi que le 17 octobre, les salariés se sont mobilisés autour de la création d’une fresque commune. A partir d’un tronc d’arbre dessiné sur une toile, chaque salarié était invité à créer une feuille avec l’empreinte en couleur de son doigt, une feuille sur laquelle il écrira son prénom. Pour chaque feuille créée, l’employeur s’est engagé à verser un euro afin de financer une partie des travaux de rénovation de l’hôpital d’enfants. Au total, près de 1 000 euros ont été versés à l’association.


« Bilou le casse-cou »
En septembre 2018, la CPAM s’engage au profit de l’association « Bilou le casse-cou », dont les principales missions sont de sensibiliser le public aux gestes qui sauvent, de parler aux enfants de secourisme et de prévention. L’approche se fait au travers d’une petite peluche bleue maladroite : Bilou le casse-cou. Le principe est le suivant : pour chaque photo de salarié enfant ajoutée à la fresque, un euro est versé à l’association. La somme collectée doit permettre de financer des interventions en milieu scolaire pour sensibiliser des enfants aux risques domestiques. Les salariés de la CPAM se sont à nouveau mobilisés en venant accrocher au tableau une jolie photo d’eux, enfants, pour soutenir l’association. Près de 1 000 euros seront ainsi versés à l’Association.

Enfin, 2019 sera la 4ème année de mobilisation pour les salariés de la CPAM de Meurthe et Moselle qui cette fois, se fédéreront autour de l’association Grand Nancy Defi’b dont le but est d'améliorer le pronostic vital des arrêts cardiaques par la mise en place d'un dispositif unique en France intégrant des citoyens volontaires.


Les projets solidaires de la CPAM de Meurthe-et-Moselle

Les projets solidaires de la CPAM de Meurthe-et-Moselle

Les projets solidaires de la CPAM de Meurthe-et-Moselle

Les projets solidaires de la CPAM de Meurthe-et-Moselle

Carsat Nord-Est : un vélo électrique pour faire des économies !

Carsat Nord-Est : un vélo électrique pour faire des économies !

A la Carsat Nord-Est, la gestion de la maintenance des véhicules de la flotte automobile devenait problématique au regard de la baisse des effectifs. Pour déposer un véhicule au garage, il fallait mobiliser deux personnes et deux véhicules pour chaque trajet, ce afin d’éviter que le chauffeur ne revienne du garage ou aille récupérer le véhicule réparé à pied.

Les quatre garages concernés étant à une distance raisonnable du siège, le service entretien a proposé l’achat d’un vélo pliant à assistance électrique. Ce vélo permet d’éviter la sortie du deuxième véhicule et par conséquent la mobilisation d’un conducteur supplémentaire. Le choix d’un vélo répondait à différentes contraintes : un encombrement minimum, une facilité et une sécurité d’utilisation, une adéquation de la puissance à la distance, la topographie du parcours et enfin la morphologie des utilisateurs potentiels.

Une étude en analyse de coût global1 avec une évaluation du retour sur investissement a été réalisée à partir d’un outil interne. Elle permet d’afficher une économie annuelle de 441 € sur les déplacements, 7 jours ETP (ou 1617 € en coût de salaire brut moyen). Une baisse de 0,05 TeqCO2 sur les émissions de gaz à effet de serre. L’économie pérenne de cette mesure est estimée à 2058 € par an soit 8543.59 au bout de 5 ans en intégrant l’investissement initial et le remplacement du matériel. Le retour sur investissement est de 5,31 mois.


1Analyse en coût global : prise en compte de l’ensemble des bénéfices, gains et dépenses en lien avec l’opération (investissement, entretien, coût RH, empreinte environnementale et sociétale). L'analyse en coût global est un outil qui facilite la traduction économique de l'efficacité environnementale et énergétique.

En route vers le Zéro mégot avec la Cpam du Bas-Rhin

La Messine 2018

Pour la deuxième année consécutive, plusieurs organismes de Sécurité sociale se sont réunis pour créer une équipe Sécu pour participer à la Messine, cette course réservée aux femmes, qui s’est tenue le 29 avril dernier à Metz.

387 participantes issues de la Cpam 57, de l'Urssaf Lorraine, de Filieris et de la Caf de la Moselle ont participé à cette course solidaire pour soutenir la lutte contre le cancer du sein. Elles étaient reconnaissables, parmi les 11 000 participantes, aux chapeaux roses, qu’elles arboraient pour l’occasion.

Du côté des animations, un stand Sécu, installé pour l’événement, a rencontré un grand succès, notamment avec le petit déjeuner offert et la photobox, qui permettait de repartir avec une photo souvenir aux couleurs de La Messine !

Félicitations à cette équipe qui a obtenu, comme en 2017, la 2ème place sur le podium pour le "Trophée des entreprises".

Pour aller plus loin :


La Messine 2018

La Messine 2018

La Messine 2018

La SSI Basse-Normandie recycle en solidaire

La SSI Basse-Normandie recycle en solidaire

Dans le cadre du développement durable, la Sécurité sociale des travailleurs indépendants de Basse-Normandie s’est inscrite dans une opération de valorisation des fournitures usagées (stylos, surligneurs, correcteurs…).

A cet effet, une information a été faite au personnel et les fournitures

usagées sont récupérées tout au long de l’année.

Au-delà de l’aspect écologique lié au recyclage, cette opération permet de récupérer des dons pour un établissement scolaire.


Pour aller plus loin :

La semaine européenne du développement durable à la Carsat Normandie

La semaine européenne du développement durable à la Carsat Normandie

Une semaine pour adopter les bons réflexes au bureau !

À l’occasion de la semaine européenne du développement durable 2018, qui s’est déroulée du 30 mai au 5 juin, la Carsat Normandie a proposé plusieurs animations sur le thème de « l’éco-salarié ». Organisés tout au long de la semaine sur le temps du déjeuner, des petits ateliers-conseils avaient pour objectif de transmettre aux salariés les bons réflexes de la consommation responsable.

Au programme :

  • Vendredi 1er juin : « Je consomme responsable »
    Ou comment bien manger pour moi et ma planète
    Animation « De la terre à l’assiette » par l’association « Le champ des possibles »

  • Lundi 4 juin : « Je réduis mes déchets et mon impact numérique »
    Animations par l’association « Zéro déchet » :
    - Trucs et astuces pour réduire mes déchets
    - Conférence « Limiter l’impact environnemental de nos pratiques numériques »

  • Jeudi 7 juin : « Je trie mes déchets »
    Animation « Tout savoir sur le tri de mes déchets » par le syndicat mixte « SMEDAR »

  • Vendredi 8 juin : « Je déjeune responsable »
    Déjeuner « Bilan Carbone » au restaurant d’entreprise

Ce même jour, en collaboration avec la Carsat, le restaurant d’entreprise API s’engage auprès de la Fondation pour la Nature et l’Homme pour obtenir le label « Mon Restau responsable ».
L’engagement s’appuie sur des actions concrètes autour de quatre thèmes : le bien-être des convives, une assiette responsable, des éco-gestes et un engagement social et territorial.


Pour aller plus loin :

La CPAM du Finistère s’engage en faveur de la biodiversité !

Logo le RSO en Bretagne

Dans le cadre de sa démarche RSO, la CPAM du Finistère s’est engagée à mener des actions en faveur de la biodiversité. C’est ainsi que l’idée d’implanter des hôtels à insectes a vu le jour sur les sites de Brest et de Quimper. Une action issue du plan d'action local qui répond à deux objectifs : la solidarité et la biodiversité.

Ce projet particulier répond également à d’autres enjeux du plan cadre national RSO, comme l’achat « responsable » et l’insertion des personnes en situation de handicap. La CPAM s’est ainsi tournée vers l’établissement et service d’aide par le travail (ESAT) de l’Iroise et son atelier menuiserie à Brest qui a implanté plusieurs hôtels à insectes sur le département du Finistère ; un geste solidaire pour aider des personnes en situation difficile au regard de l’emploi.


Pour aller plus loin :

La RSO en Bretagne, des actions d’envergure !

Logo le RSO en Bretagne

Des objectifs multiples, en réponse au plan cadre national

  • Aider nos salariés à s’investir dans des actions citoyennes et de solidarité, en cohérence avec nos missions et nos valeurs
  • Confirmer, en interne et en externe, notre implication dans la vie locale
  • Diminuer notre empreinte écologique en termes de CO2 et de déchets
  • Pérenniser les actions menées les années précédentes

Des collectes solidaires

Depuis plusieurs années, le mois d’octobre est synonyme de mois du don et cette année 2017 n’a pas dérogé aux habitudes. Le don du sang, la collecte de lunettes et de bouchons de liège sont désormais pérennisés et une nouvelle collecte, avec un double impact environnemental et social, a été initiée, celle des radiographies.

En effet, les clichés radiologiques, considérés comme des déchets dangereux (durée de vie 300 ans), doivent être collectés pour être recyclés. C’est ainsi que nous avons développé un partenariat avec l’Ordre de Malte France, qui récupère les radios argentiques pour mener des opérations de solidarité, de santé, de formation et de secours en France et à l’international, dans 27 pays (100 kg de radiographies = 1 kg d’argent).


Un challenge lors de la semaine européenne de la mobilité (SEM)

Pendant la SEM, du 16 au 22 septembre 2017, chaque salarié a été invité à participer au défi « un jour sans ma voiture » : à chacun de trouver un mode de déplacement alternatif (marche à pied, vélo, transports en commun, covoiturage) et de déclarer le nombre de km non parcourus, seul, en voiture individuelle.


Des résultats encourageants

  • 212 dons du sang
  • 1 546 paires de lunettes
  • 101,55 kg de bouchons en liège
  • 38,66 kg de radiographies
  • Un taux de participation de 7 % à la SEM et 13 792 km évités

Depuis le début de nos actions : 672 dons du sang, 7 898 paires de lunettes, 186,55 kg de bouchons et 2 498 kg de vêtements (opération 2015/2016).


Des projets à définir pour 2018

  • De nouveaux partenaires à trouver pour le mois du don
  • Le challenge de la SEM à renouveler…

Cpam du Finistère : la RSO sur tous les fronts !

Phtographie de Lydie Gourlay

Logo Assurance maladie Finistère

Ucanss : Quel bilan dressez-vous des actions RSO entreprises par la Cpam du Finistère ?

Lydie Gourlay : « C’est un réel plaisir que de piloter la RSO au sein de la Cpam du Finistère : soutien, compréhension et envie d’aller toujours plus loin, aident à mettre en place des actions à destination des salariés, à développer des partenariats et bien sûr à communiquer vers nos publics.
Avec le groupe de travail RSO, nous avons réalisé des dossiers conséquents comme le « guide pratique des gestes quotidiens éco-responsables », le « plan d’action local 2017-2019 » avec des objectifs ambitieux en réponse au plan cadre national, le « plan de mobilité de la Cpam du Finistère ».
Nous déployons également d’autres projets généralement issus de notre plan d’action. Les opérations Mars bleu et Octobre rose ont rythmé l’année, des journées du bien-être ont été proposées aux salariés, le télétravail des cadres a été déployé, l’Indemnité kilométrique vélo a été mise en place et une réflexion sur le covoiturage est initiée. Enfin, nous avons ouvert une « zone de gratuité » pour donner une seconde vie aux objets : dans la rubrique intranet des petites annonces, nous avons créé une rubrique « je donne » et on y trouve des livres, des graines, … Le tri sélectif en un lieu unique à l’étage est désormais entré dans les mœurs, tout comme la collecte des piles (152kg), des mégots (42kg) et des journaux [230kg (en partenariat avec une école et un club sportif)].

Ucanss : Comment communiquez-vous sur ces démarches ?

Lydie Gourlay : « La communication externe passe par Ameli où ces divers documents sont partagés avec nos publics, tout comme le rapport annuel RSO intitulé « bilan et perspectives » qui en est à sa cinquième édition. La communication interne tient elle aussi une place importante avec des publications régulières qui enrichissent un espace Intranet RSO :

  • Un flash info RSO hebdomadaire sur des sujets divers et variés
  • Une lettre électronique sur les grands thèmes des semaines européennes : l’eau, les déchets, la mobilité, les 17 objectifs de l’agenda 2030, …

Ucanss : Quelles sont vos perspectives ?

Lydie Gourlay : « 2018 sera une année riche en projets à destination des salariés avec « Un forum sur les économies d’énergie », lors de la Semaine européenne du développement durable (SEDD), le renouvellement du challenge « un jour sans ma voiture », lors de la Semaine européenne de la mobilité (SEM). D’autres événements sont également au programme avec de nouvelles collectes (stylos, téléphones), l’affichage des consommations de fluides, un guide de covoiturage, une boite à idées RSO, le suivi du plan de mobilité ainsi qu’une conférence de presse».


Pour aller plus loin :

Le recyclage à la Caf de la Loire : un défi écologique et humain

Le recyclage à la Caf de la Loire : un défi écologique et humain

La Caf de la Loire agit depuis plusieurs années en faveur du recyclage du papier.
En 2018, elle a choisi le réseau Elise qui participe activement à la protection de l’environnement tout en créant des emplois pérennes et locaux à destination de personnes en situation de handicap ou traversant des difficultés d’insertion.

Pour aller plus loin :

Carsat Val de Loire : un bus pour lutter contre la fracture numérique

Photographie du bus pour lutter contre la fracture numérique chez les séniors

Le bus numérique se déplace dans toute la région Centre-Val de Loire.

Alors que le numérique prend une place de plus en plus prépondérante dans le quotidien de chacun, c’est encore 14% de la population qui n’a pas accès aux outils numériques, selon un rapport publié par le défenseur des droits l'an passé. Un chiffre important auquel il faut ajouter la population équipée mais dont l'utilisation reste balbutiante voire quasi-inexistante en raison d'une méconnaissance des outils.

C'est justement pour lutter contre ce qui constitue une fracture sociale avec le risque d'isolement que cela procure que la Carsat Centre-Val de Loire (Caisse d'Assurance Retraite et de la Santé au Travail), lance le bus numérique. Une initiative qui avait déjà vu le jour en Aquitaine en 2015 et qui a pour but de proposer un outil itinérant de formation aux nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC).

Le projet voit le jour aujourd'hui en région Centre-Val de Loire grâce à un réseau d'acteurs, l'investissement étant conséquent (495 000 euros), financé de moitié par la Carsat et par ses partenaires pour l'autre moitié (MSA Beauce Coeur de Loire, MSA Berry Touraine, Sécurité Sociale des Indépendants, CRCAS, AGIRC ARRCO, les conférences des financeurs des départements de la région Centre-Val de Loire).

Des initiations gratuites de trois heures au numérique, au plus près de chez soi.

Concrètement, le bus numérique est un outil mis à disposition des communes de la région. Un bus aménagé et équipé d'ordinateurs portables, tablettes et smartphones afin de pouvoir y tenir des ateliers d'initiation au numérique. Animés par SAS Solutions Vie Pratique, organisme de formation retenu pour le projet, ces ateliers se déroulent à raison de 3 heures l'atelier. Des ateliers dont le niveau proposé est adapté en fonction de l'avancée de connaissance des usagers.

"Cela permet d'avoir une solution mobile et souple, permettant d'aller notamment dans les territoires ruraux" nous explique-t-on à la Carsat.

L'enjeu est ainsi double, lutter contre l'exclusion numérique pour les personnes âgées mais aussi pour les territoires ruraux, moins favorisés également dans ce domaine.


Pour aller plus loin :

ODYSSEA 2018, la CAF des Hauts-de-Seine se mobilise !

La dix-septième édition des courses organisées par Odyssea s’est tenue les 6 et 7 octobre 2018 à l’hippodrome de Paris Vincennes. Grâce aux 37 500 participants, 520.000 euros ont été collectés pour financer les programmes de recherche de l’Institut Gustave Roussy contre le cancer du sein.

A cette occasion, la Sécurité sociale s’est vue remettre le 1er prix du Challenge du cœur, grâce à la mobilisation de 2 700 salariés coureurs et marcheurs. Parmi ces derniers, il faut souligner la forte mobilisation de la Caf des Hauts-de-Seine.

Bravo aux 100 collaborateurs de la Caf des Hauts-de-Seine qui ont participé, le 7 octobre, à la course des cinq kilomètres non chronométrés ou à la marche sur la même distance organisée par l’édition 2018 Odyssea.


ODYSSEA 2018, la CAF des Hauts-de-Seine se mobilise

ODYSSEA 2018, la CAF des Hauts-de-Seine se mobilise

Un partenariat Caf-Cnaf et Cpam en Ile-de-France !

Réunion - Caf- Cnaf et Cpam en Ile-de-France

Le 11 décembre 2017, le groupe développement durable des Caf d’Ile-de-France et la Cnaf, ont invité la responsable développement durable de la Cpam de Paris. Cette dernière est à l‘origine d’une campagne sur le don de sang dans le réseau de l'Assurance maladie.

Cette rencontre avait pour principal objectif de mettre en place un partenariat territorial sur le don de sang en région Ile-de-France entre la Cnaf, les Caf et les Cpam de la région parisienne. Cet échange fut également l’occasion de lancer des actions communes pour préparer la semaine européenne du développement durable qui se tient chaque année entre le 30 mai et le 5 juin.

Cette première rencontre a été suivie d’une autre réunion qui s’est tenue à la CPAM de Paris le 22 février 2018. Elle a permis de finaliser l’organisation d’autres démarches, notamment sur les plans de mobilité et la semaine européenne développement durable 2018.

« Mieux intégrer les collaborateurs en situation de handicap »
la formation des managers à la CCMSA

Photographie Chrystèle Debray

Logo MSA

L’Asfosar, association de formation de la MSA, développe une offre qui intègre la dimension d’accompagnement des collaborateurs en situation de handicap. Retour sur cette offre de formation avec Chrystèle Debray, responsable du Département Gestion des Compétences au sein de la Direction des Relations Sociales et des Ressources Humaines Institutionnelles de la Caisse centrale de la Mutualité sociale agricole (CCMSA).


Ucanss : Sur quelle expérience s’appuie l’offre de formation destinée aux managers ?

Chrystèle Debray : Les actions de coaching des managers qui encadrent des salariés en situation de handicap se sont développées dans les organismes MSA depuis 2014, à l’initiative de la FNEMSA. Il s’agit d’abord de faire tomber les appréhensions vis-à-vis du handicap tout en objectivant les contraintes qu’il porte, par exemple pour l’aménagement du poste. Le format d’apprentissage simple et individualisé retenu, en visioconférence, permet de pouvoir s’exprimer librement sur des situations concrètes, d’analyser et de trouver des solutions aux problématiques de terrain, d’obtenir des conseils applicables immédiatement. Ce « coaching » individuel a favorisé l’intégration et l’entraide, la compréhension réciproque d’éventuelles différences, l’acceptation de ces différences, que ce soit au niveau des managers eux-mêmes ou bien à celui des collaborateurs.

Ucanss : Quelle est l’offre actuelle ?

Chrystèle Debray : Par extension, l’idée est venue de développer un dispositif similaire, proposé depuis 2016 à l’ensemble des managers, qu’ils gèrent ou non des collaborateurs en situation de handicap.
Ce nouveau dispositif a été intégré dans l’offre de formation institutionnelle et est donc proposé dans le parcours de formation managérial « Allegro », dans le tronc commun, à raison de trois journées. Il permet une analyse des pratiques de management et une mise en situation avec les outils de la scène.
Il est construit en deux temps et commence par un accompagnement personnalisé où l’expression est libre et concerne la fonction et les missions de manager. Les managers reçoivent ainsi en toute confidentialité des conseils, des outils, une stratégie en fonction de leurs demandes, et surtout ciblent leurs priorités sur ce qu’ils ont choisi d’améliorer.
Puis s’opère ensuite un training collectif dont l’objectif est de partager, de capitaliser sur les expériences vécues à travers des échanges avec le groupe, d’approfondir les outils « réflexes » liés à leur management et les entraîner mutuellement à progresser.

Ucanss : Quel bénéfice tirer de ces formations ?

Chrystèle Debray : Les techniques pédagogiques utilisées associent l’efficacité et le bien-être relationnel au travers des outils du théâtre et de la scène : en sortant d’un cadre classique d’apprentissage, l’alternance entre l’accompagnement individuel et celui vécu en groupe favorise une prise de recul nécessaire aux managers. Le manager voit sa position confortée par une culture partagée, commune pour l’ensemble des collaborateurs, qu’ils soient en situation de handicap ou non.

Les bibliothèques partagées de la CAF du Lot !

Les bibliothèques partagées de la CAF du Lot

Depuis plusieurs années, la CAF du Lot s’investit pour promouvoir la lecture auprès des tous petits et notamment à travers l’opération « Premières pages » menée en collaboration avec la MSA et le département. Cette opération permet, entre autres, aux jeunes parents de récupérer gratuitement un livre pour leur enfant, dans un des sites partenaires.

Cette année, pour la rentrée littéraire de septembre, la CAF du Lot a souhaité agir auprès de ses salariés en leur créant 4 espaces de lecture. Ces espaces de détente ont été équipés de « bibliothèques partagées », encore appelées « bibliothèques collaboratives », fonctionnant selon un principe de solidarité et d’échange.

L’idée est simple : chaque agent peut prendre un livre qui l’intéresse pour le lire sur place ou le garder s’il le souhaite. En échange, il ramène un livre de sa collection qu’il ne désire plus conserver. Ainsi, le stock de la bibliothèque est renouvelé régulièrement, les livres qui sont laissés à l’abandon sur les étagères de la maison ont une seconde vie et tout le monde en profite…

Recyclage, détente, lecture, culture et partage : une nouvelle recette sympathique pour la pause des salariés !


Les bibliothèques partagées de la CAF du Lot

La MSA de Montauban s’engage dans le mécénat de compétences !

« Nous avons fait de la responsabilité sociale et sociétale des entreprises (RSSE) un élément central de notre politique de développement et d’animation des ressources humaines », explique Didier Laporte, directeur du GIE. « Aux valeurs de solidarité, de responsabilité et de démocratie sociale qui sont au cœur de l’action de la MSA, Agora a décidé d’en ajouter deux : la confiance et l’enthousiasme. Des valeurs que nous souhaitons voir se décliner tant au sein de nos processus internes de travail qu’au travers de nos multiples actions en direction du handicap, du développement durable ou de notre implication dans la vie locale. »

Une implication de l’entreprise sur son territoire

Cet investissement d’Agora dans la vie locale s’est concrétisé par des actions de dons de matériels ou de mécénat de compétences. Ces actions, sur proposition du nouveau responsable RH Agora, Patrick Von Dahle, ont été engagées en faveur des structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) du Tarn-et-Garonne. « Qui peut être mieux placé qu’une entreprise œuvrant pour la digitalisation de la protection sociale de par son activité, pour apporter un soutien en faveur d’actions destinées à limiter la fracture sociale et la fracture numérique ? », souligne Thierry Hamelin, directeur adjoint du GIE.
Cet engagement est rendu possible par la participation de salariés volontaires et d’accompagnants externes (services de l’État et de la Direccte1 , élus et services du conseil départemental) qui ont soutenu Agora dans son projet et l’ont mis en relation avec des SIAE.
L’apport de compétences s’est exprimé dans différents domaines : informatique bien sûr (aide à l’installation de matériel, développement de petits logiciels, formation à l’usage des outils bureautique et Internet…) mais aussi ressources humaines ou communication.


1Direccte : direction régionale des entreprises de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi


Des actions en faveur des SIAE du Tarn-et-Garonne

Huit SIAE du Tarn‐et‐Garonne ont bénéficié de cette démarche. Parmi elles, Moissac Solidarité, association qui assure notamment les activités d’accueil et d’hébergement, l’accompagnement social et professionnel des plus démunis, et anime un chantier d’insertion pour des personnes éloignées du marché de l’emploi. Au sein de ce chantier, il y a un atelier de réparation et de location de vélos, ces derniers pouvant être mis à disposition des personnes hébergées pour faciliter leur mobilité.
Dans certains des locaux de l’association, il était difficile d’accéder au réseau Internet. Les mécènes qui sont intervenus ont permis l’arrivée du wifi. « Maintenant, grâce à Sébastien et Hervé, nous avons enfin une ouverture sur le monde, souligne avec humour Laurence Carles, directrice de Moissac Solidarité. Laurence a quant à elle créé un logiciel de facturation et de gestion de location pour notre atelier vélo. […]. Notre objectif ultime était d’apporter une aide – pour nous chantier d’insertion, mais aussi pour la population. C’est une démarche citoyenne intéressante et je remercie l’équipe pour cette envie qu’elle a montrée ... »


Le mécénat de compétences participe à la reconnaissance des salariés

Du côté des salariés qui sont intervenus, l’initiative a également été marquante à plus d’un titre. Pour Sébastien, « de notre point de vue, nous avons fait des choses simples, mais je me souviens du sourire de Laurent, qui gère l’atelier vélo, lorsqu’il a constaté qu’il pouvait disposer d’une connexion Internet dans son atelier, ce qui lui permettait de trouver des pièces pour ses vélos... ». Un retour d’expérience tout aussi positif pour Laurence : « […] Le mécénat de compétences met en valeur ce que nous faisons tous les jours. Ce n‘est pas négligeable en termes de reconnaissance personnelle... ».


Ce sentiment d’utilité pour la société est partagé par d’autres salariés d’Agora intervenus chez Inservest sur les outils de communication. « Nous les aidons à se réinsérer professionnellement en les formant sur les postes de travail de la structure et, en parallèle, à trouver des formations ou un emploi durable », explique Katia Hu, accompagnatrice au sein de l’association. « Mes collègues et moi avons cherché à comprendre les valeurs de l’association […] pour savoir comment organiser le site Internet, explique Olivier. […], je suis fier d’avoir pu y participer. » Même écho de la part de Stéphanie qui a « pu apporter [sa] pierre à cet édifice solidaire. Je trouvais intéressant de pouvoir partager mes compétences. Une expérience très enrichissante qui m’a permis de découvrir le fonctionnement des SIAE… ». Cerise sur le gâteau, Agora a en outre donné du matériel informatique amorti et vient d’organiser une collecte de vêtements, dont Inservest sera l’un des bénéficiaires.

Parmi les autres structures épaulées, IDDEES présentée par Bruno Pegas, agit pour l’insertion des personnes en difficultés sociales, par le biais d’activités en lien avec l'environnement (entretien d’espaces verts, recyclerie). Les personnes accompagnées par Agora ont pu suivre des formations en bureautique, afin de bénéficier d’un « coup de pouce pour repartir, prendre un nouveau départ dans la vie, témoigne Marie-Ange, nous leur avons donné quelques moyens supplémentaires pour entreprendre leurs démarches, leurs recherches d’emploi. ». Autre apport fourni à IDDEES par Éric : la simulation d’entretiens d’embauche, « avec, à la clé, une liste de tuyaux pour se préparer à ces entretiens dans de meilleures conditions ». Une occasion pour lui de mettre en pratique une des valeurs de l’entreprise : la solidarité « avec des fondamentaux : partager les savoir-faire, être attentif aux difficultés rencontrées par autrui et développer l’entraide. Celle-ci participe à la justice sociale en accompagnant des personnes plutôt issues de milieux défavorisés. Elle enrichit ceux qui s’impliquent dans ce mécénat, favorise le développement personnel des salariés d’Agora et accroît la motivation au travail. Quand l’entreprise confie ce genre d’action, c’est une reconnaissance de la valeur du salarié. À ce stade de ma vie professionnelle, l’expérience n’a fait que renforcer mon idée de concrétiser, pour ma future vie de retraité, la poursuite d’activités d’entraide ».


Pour aller plus loin :

La CAF du Lot se mobilise pour la Cadurcienne 2018 !

Logo de la Cadurcienne 2018

Dans la continuité de l’implication de la Caf du Lot dans des évènements qui reflètent ses valeurs de solidarité, quarante collaboratrices de l’organisme se sont inscrites à la Cadurcienne 2018, cette course solidaire contre le cancer du sein, 100% féminine (coureuses et marcheuses). La Caf du Lot a ainsi rejoint la CPAM du Lot, qui mène cette action depuis plusieurs années.

Reconnue comme la plus grande manifestation contre le cancer du sein dans le cadre d’octobre rose, la 16ème édition de la Cadurcienne a battu un nouveau record, ce dimanche 14 octobre 2018, avec près de 2 800 participantes, déployant ainsi un joyeux ruban rose dans la ville de Cahors.

Ne s’inscrivant pas dans une logique de performance mais de solidarité, en courant ou en marchant, chaque agent a pu contribuer à sa manière à la lutte contre le cancer du sein. Il faut souligner la très belle 4è place remportée par Madame Clémentine BAUDRY, auxiliaire de puériculture.

L'intégralité des recettes issues des inscriptions a été reversée à la Ligue contre le cancer du sein - comité du Lot 46, qui utilise les deux tiers pour la recherche fondamentale et le tiers restant pour l’accompagnement aux malades.

Le rendez-vous est d’ores et déjà pris pour l’année prochaine !


Pour aller plus loin :

Une joelette Sécurité sociale aux Foulées du tram !

Une joelette Sécurité sociale aux Foulées du tram

Le dimanche 14 octobre 2018, à l’occasion de la course des Foulées du tram, quatre organismes de sécurité sociale de la région nantaise se sont mobilisés autour d’une « joelette Sécurité sociale », ce fauteuil tout terrain qui permet la pratique de la course à toute personne à mobilité réduite ou en situation de handicap, avec l’aide d’accompagnateurs.

Cette 40e édition des foulées du tram avait une saveur toute particulière pour sept collègues des organismes sociaux nantais (Cnam, Cnieg, Cpam et Urssaf) .

Ils ont permis à Andrew, enfant en situation de handicap, de participer aux joies de la course aux côtés des coureurs valides. Pour la première fois, une joelette de la Sécurité sociale2 prenait part à une course à pied !

Si Véronique Lacroix, était déjà de la partie l’année dernière, elle ne cachait pas sa joie d’avoir repris le dossard cette année. Pour les six autres, c’était un grand saut dans l’inconnu et cette réflexion entêtante « Vais-je être à la hauteur ?» «Ne pas décevoir Andrew» «Interdiction d’abandonner».

Les appréhensions seront très vite balayées devant les explications et la décontraction communicative de Sébastien Edelin, Délégué régional de la Fédération Handisport. Un galop d’essai et il est temps de se rendre sur la ligne de départ où déjà une quinzaine de joelettes attendent. « La concurrence est là » n’hésite pas à s’exclamer Hervé Le Yhuelic-dans un large sourire. À ce moment précis, il n’y a plus de joelette, de handicap, non, seulement des compétiteurs !


1 Hélène Le Strat, Yannick Dixneuf - Urssaf Pays de la Loire / Véronique Lacroix - Cpam de Loire-Atlantique / Hervé Le Yhuelic, Johann Le Coz - Cnam de Loire-Atlantique / Cédric Ripoche, David Clément - Cnieg de Loire-Atlantique.
2 La cotisation des participations des organismes de Sécurité sociale à Handisol chaque année a permis l'achat de cette joelette.


Une joelette Sécurité sociale aux Foulées du tram

ODYSSEA, la vague rose de l’équipe Sécu

Dimanche 18 mars, une vague rose solidaire dans la lutte contre le cancer du sein s’est de nouveau propagée dans le centre de Nantes.

Dès 9 h et sous le crachin nantais, ce ne sont pas moins de 3 000 coureurs qui s’élancèrent pour un 10 km chronométré (2 boucles de 5 km). À 11 h 15 et après un échauffement festif et tonique, les marcheurs/coureurs se sont à leur tour élancés sur ce même parcours de 5 km vers les rives de l’Erdre.

Parmi eux l’équipe «La vie en plus» (reconnaissable aux casquettes blanches au logo Sécu) composée de 381 collègues des organismes sociaux (Cpam, Caf, Carsat, Drsm, Msa, Cnamt site de Nantes, Urssaf, Sécurité sociale Indépendants).

Cette belle équipe a été récompensée par la première place au Challenge Entreprises. « C’est une vraie récompense pour tous ceux qui ont œuvré à cette mobilisation. Pour l’équipe Sécu comme dans la lutte contre le cancer du sein, l’union fait la force ! » témoigne Flavien Thomas, référent RSO de la Cpam de Loire-Atlantique.

Cette 12e édition aura permis de collecter 92 000 € en faveur de l’Institut de cancérologie de l’Ouest - René Gauducheau et du comité Loire-Atlantique de la Ligue nationale contre le cancer.

Pour aller plus loin :


ODYSSEA, la vague rose de l’équipe Sécu

La Sécurité sociale se mobilise pour la 2ème édition de « Plus Belle ma Plage »

Le Club Développement Durable des organismes de Sécurité sociale de la région Paca a renouvelé son partenariat avec l’association Surfrider Foundation pour une opération de nettoyage des plages du Prado à Marseille. La DRSM, la CPRPSNCF et la Carsat Sud-Est ont copiloté ce projet.


Le 30 septembre 2018, ce rassemblement familial et convivial a mobilisé les collaborateurs de trois organismes de Sécurité sociale pour la protection et la mise en valeur du littoral. Cet évènement a permis de collecter une vingtaine de sacs de 50 litres de déchets, soit 1 m3 au total. Au-delà de ce chiffre, il a été aussi l’objet d’échanges et de transmission d’informations, notamment vers les plus jeunes venus nombreux et qui ont manifesté beaucoup d’intérêt.


Cette année, la collecte a été marquée par l’abondance de petits déchets issus de plastiques ayant la caractéristique de se fragmenter, en milieu marin, en particules dont la taille peut aller de quelques millimètres à quelques centimètres.


Marseille : les personnels de la sécurité sociale se mobilisent pour nettoyer les plages

Marseille : les personnels de la sécurité sociale se mobilisent pour nettoyer les plages

Marseille : les personnels de la sécurité sociale se mobilisent pour nettoyer les plages

La Semaine européenne du développement durable dans les organismes de la Réunion

A l’occasion de la Semaine européenne du développement durable 2018, la DRSM de la Réunion s’est associée à l’Office national des forêts pour réaliser dans ses locaux une campagne de communication sur le thème de la gestion durable des forêts et sentier de la Réunion, et plus globalement sur les missions de l’ONF sur le territoire.

Ce partenariat DRSM/ONF, qui existe depuis 2012, s’inscrit notamment dans l’accompagnement du projet CEDRE (Choix d’Edition Responsable) qui a pour finalité une démarche nationale et locale de politique d’impression responsable. Des affiches descriptives de l'impact de la forêt ont été installées de manière pérenne à proximité des imprimantes.

La CGSS de la Réunion a été associé à cette opération, notamment par l’installation de panneaux de sensibilisation au sein de l’accueil général pour une visibilité auprès du public. Une visite officielle de l’exposition avec l’ONF et les directions DRSM et CGSS est programmée afin de marquer l’évènement, l’intérêt et l’engagement vis-à-vis des enjeux environnementaux.


La Semaine européenne du développement durable dans les organismes de la Réunion

La Semaine européenne du développement durable dans les organismes de la Réunion

Haut de page